Gamine toi même

Publié le par Julia Marras

Pour clore cette semaine de Noël, j'ai accompagné mon retour à Paris d'un détour par le cinéma. Ca faisait bien longtemps que je ne m'étais pas installée au chaud face à un grand écran, ça fait déjà du bien de retrouver les sièges rouges et les salles concentrées de visages émus tournés vers l'écran (sans me prendre pour Amélie Poulain, c'est toujours très émouvant).

 

L'objet du délit était aujourd'hui Gamines, le film tiré du livre du même nom de et avec Sylvie Testud, un brin autobiographique.

 

L'histoire en bref : 3 sœurs élevées sans père, d'origine italienne par leur mère (magnifique Amira Casar). A partir de là, divers sujets sont abordés : l'immigration italienne en France dans les années 60, le divorce et surtout les familles monoparentales, la difficulté de grandir sans père et celle d'être une mère célibataire hantée par son ancien mari.

 http://www.cinemas-utopia.org/admin/films_img/img27/2683.jpeg

 

Ce film est très beau, très touchant, mais un peu lent. Les acteurs portent très bien l'histoire. Sylvie Testud et Amira Casar sont pour moi deux grandes actrices. Amira pour sa profondeur, Sylvie pour ce qu'elle me rappelle de Sagan. Impossible pour moi de la dissocier de cette auteure qu'elle a incarné à l'écran en 2008 dans le film éponyme. Jean-Pierre Martins est également très très bon dans le rôle de l'italien, grand frère, viril et aux allures mafieuses mais adorable avec les enfants. Enfin, les acteurs enfants sont tous excellents.

 

Pourtant, je garde le souvenir d'un film assez lent et pesant. L'impression qui m'en reste est plus celle d'un beau film, de belles actrices plus que d'un bon film à revoir.

 

Je le conseille donc pour tous ceux qui aiment Testud, Amira Casar et les films inspirés de faits réels. Par contre, si vous n'aimez pas les films français d'aujourd'hui et les longueurs, passez votre chemin (à moins que vous soyez italiens et que vous n'ayez jamais connu votre père... encore que !).

 

Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Publié dans Cinéma Cinéma

Commenter cet article